Comment reconnaître une mycose vaginale ?

L’organe génital féminin est une zone très sensible. L’une des affections les plus courantes auxquelles les femmes sont exposées, est la mycose vaginale. Bien qu’elle soit une infection bénigne, elle s’accompagne de quelques symptômes gênants. Comment détecter une mycose vaginale et quels sont les traitements disponibles ?

La mycose vaginale

La mycose vaginale, encore appelée mycose vulvaire ou vulvo-vaginale, est une pathologie due à un champignon microscopique du nom de Candida Albicans, qui affecte le vagin et la vulve. Ce champignon existe de façon naturelle au niveau de la flore vaginale. C’est sa multiplication excessive en présence de certains facteurs qui entraîne le développement d’une mycose.

Les facteurs favorisant l’apparition de la mycose et les symptômes associés

La prolifération de Candida Albicans est favorisée par la prise de certains médicaments, un changement hormonal, une hygiène intime excessive (avec des produits chimiques qui agressent la flore vaginale et modifient le pH du vagin) ou insuffisante. On note aussi le port de sous-vêtements serrés (les sous-vêtements en matière synthétique accentuent la transpiration au niveau des parties intimes, ce qui peut provoquer des irritations), la fréquentation des toilettes publiques, une consommation abusive du sucre, une sudation excessive, le diabète, un affaiblissement du système immunitaire,…

Les symptômes associés à la mycose vaginale sont :

  • des démangeaisons intenses et permanentes du vagin, de la vulve, des petites lèvres et des grandes lèvres.
  • des sensations de brûlure et des douleurs lors de la miction.
  • des petits boutons, des rougeurs ou des petites fissures au niveau de la vulve, avec des douleurs au moment des rapports sexuels.
  • une sécrétion vaginale, peu abondante, blanchâtre, visqueuse et compacte comme du lait caillé.

Comment traiter la mycose vaginale et quels sont les moyens de prévention ?

Bien que certains sites proposent des remèdes naturels pour le traitement de la mycose vulvaire , il serait plus judicieux de consulter un médecin qui vous prescrira, sans doute, un antifongique pour éliminer les champignons. Le médicament peut être sous plusieurs formes : des comprimés pour une absorption orale, des ovules (à introduire au fond du vagin) ou une crème pour un traitement local. Il est très important de suivre correctement le traitement afin d’éviter une récidive. Le gynécologue, en fonction du cas, pourra déterminer si votre partenaire doit être aussi traité (la mycose pourrait être transmise par les rapports sexuels). Pour prévenir l’apparition de la mycose vaginale, il faut :

  • Avoir une bonne hygiène intime (mais pas excessive).
  • Éviter les lavements ou tous autres produits qui pourraient agresser la flore vaginale.
  • Porter des sous-vêtements en coton qui ne vous serrent pas trop et les laver à haute température.
  • En période de menstruation, changer régulièrement les tampons et les serviettes.