Draisienne avec ou sans pédale : comment bien choisir ?

La draisienne est utile à l’enfant dès son plus jeune âge. De ce fait, il est très plébiscité sur le marché. Pour répondre aux exigences des consommateurs, les concepteurs de cet outil en ont développé plusieurs modèles (certains sans pédale et d’autres qui en ont). À un tel point que le choix est devenu moins aisé. Comment bien choisir une draisienne ? C’est à cette question que nous apportons des éléments de réponse ici !

 

La taille

La taille est un critère important, sinon le premier, pour le choix d’une draisienne. Elle doit être conforme à la taille de l’enfant ou plus précisément, à la hauteur de ses jambes. Idéalement, lorsque l’enfant est assis sur la selle du vélo, il doit pouvoir poser ses deux pieds au sol tout en gardant ses jambes légèrement fléchies. Les offres présentées sur le site draisienne.eu répondent à ce critère de base.

En réalité, cette position participe à l’équilibre de l’enfant et lui permettra ainsi de profiter au maximum du confort de l’objet. Une draisienne de taille trop haute empêchera l’enfant de pousser l’objet avec assez de force. Par contre, lorsqu’elle est trop basse, ses jambes seront trop pliées et son mouvement sera moins naturel, donc moins efficace. Tenez donc compte de ce critère avant d’acheter la draisienne. Pour vous faciliter le choix, il existe aujourd’hui sur le marché plusieurs modèles réglables comme ceux présentés sur le site draisienne.eu.

Le matériau

Plusieurs matériaux peuvent servir à la fabrication d’une draisienne. On en rencontre généralement sur le marché, qui est en aluminium, en bois, en acier, en plastique ou en carbone. Le matériau que vous devez choisir pour le vélo doit pouvoir lui conférer une certaine durabilité et être suffisamment léger pour être porté facilement. À cet effet, le carbone et l’aluminium sont les matériaux les plus indiqués en termes de légèreté. Ils permettent d’avoir des vélos beaucoup plus maniables.

Notez également que le matériau influera sur deux autres critères secondaires de la draisienne que sont : son prix et son esthétisme. C’est là que se situe la difficulté du choix. Par exemple, l’aluminium et le carbone qui sont les matériaux les plus légers du marché pour le vélo sont également les plus chers.

Par ailleurs, il est déconseillé d’acheter les draisiennes en plastique puisqu’elles sont les plus fragiles. Le bois par contre offre plus de solidité même s’il ne donne pas autant de possibilités de couleurs que le métal. Le conseil à suivre pour ce qui concerne ce critère est simple. Le poids de la draisienne doit être sensiblement égal au tiers de celui de l’enfant. Vous pouvez avoir plus d’informations sur draisienne.eu.